Catégories

Visitez ma chaîne YOUTUBE

Newsletter

Tillig 72014 040TX SNCF Locomotive à vapeur prise Agrandir

Tillig 72014 040TX SNCF Locomotive à vapeur prise nem 662 Next 18

SNCF Locomotive à vapeur prise nem 662 Next 18

Plus de détails

Tillig 72014

Disponibilité : sortie prévue dernier trimestre 2018

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 32 points de fidélité. Votre panier totalisera 32 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 6,40 €.


6 autres produits dans la même catégorie :

Précédent
Suivant
Tillig 72014 040TX SNCF Locomotive à vapeur prise nem 662 Next 18

Ces locomotives ont fait l’objet d’une commande du Japon à l’Allemagne, l’occupant en confiant la construction à des entreprises françaises.

La construction fit l’objet de trois marchés en 1943 pour une livraison prévue à partir d’avril 1943 en étant confiée à la société SCHNEIDER sur les plans établis par la société HENSCHEL.

Elle étaient de type KDL 4 ELNA : KriegsDampfLokomotive type 4 (Locomotives de guerre type 4). La société SCHNEIDER ayant mis en place un réseau de sous-traitant réparti sur tout le territoire seul 3 machines sont à peu près terminées lors de la retraite allemande. Le 28 août 1944 ceux-ci tenteront de les emmener en Allemagne mais le voyage s’arrêtera à Dijon où elles furent sabotées.

La SNCF demanda la reprise de la construction par une commande le 21 mars 1945 et les livraisons débutèrent le 21 mai 1945 pour s’achever le 28 novembre 1947 avec les 3 machines sabotées qui furent réparées. Elles furent immatriculées 040 TX 1 à 67 et ventilées sur 4 régions qui furent au début le Nord, l’Est, le Sud-Est et l’Ouest mais très vite la région Nord fut écartée au profit de la région Sud-Ouest.

C’était des machines disposant d’un moteur à simple expansion à deux cylindres. La distribution était du type WAELSCHERTS. Le foyer était un foyer de type CRAMPTON et l’échappement était fixe de type « Allemand ». Comme toutes machines d’origine Allemande la conduite est à droite ce qui put constituer un handicap pour les services auxquels elles étaient destinées, à savoir les manœuvres en gare et aux dépôts, au triage à la butte et en ligne pour les dessertes. Si la longueur de leurs carrières fut le garant de leurs qualités elles n’étaient pas au gabarit passe-partout de la SNCF. Une originalité de ces machines tient du fait qu’elles n’avaient qu’une soute à eau placée entre les longerons.

Leurs caractéristiques principales sont :

– Pression de la chaudière : 12 kg/cm²
– Diamètre des cylindres : 520 mm
– Diamètre des roues motrices : 1100 mm
– Capacité de la soute à eau : 6,5 m³
– Capacité de la soute à charbon : 3,6 t
– Masse en ordre de marche : 57,1 t
– Masse adhérente : 57,1 t
– Longueur hors tout : 10,08 m
– Vitesse maxi en service : 45 km/h

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Fabricants